Durée totale de la formation

14 heures (2 jours)

Nombre de stagiaires

min 4 / max 10

Tarif net de la formation

Objectif de la formation

Se former au SST est une obligation pour les entreprises. Encadrée par l’INRS et réglementée par la CRAM, la formation SST (Sauveteur Secouriste du Travail) vous permettra de maîtriser les gestes de premiers secours. D’une durée officielle de 14 heures, ce stage de formation aux premiers secours est essentiellement pratique : exercice du type massage cardiaque / réanimation, premiers soins à apporter à une victime.

  • Le sauveteur secouriste du travail doit être capable d’intervenir efficacement face à une situation d’accident et, dans le respect de l’organisation de l’entreprise et des procédures spécifiques fixés en matière de prévention, de mettre en application ses compétences au profit de la santé et sécurité au travail. »
  • Maîtriser le concept du Sauveteur Secourisme du Travail (SST) et être capable d’intervenir face une situation d’accident de travail
  • Mettre en application les compétences du SST au service de la prévention des risques professionnels dans son entreprise
Recyclage tous les 24 mois.

Public

Personnel désigné pour porter secours en cas d’accident.

Prérequis de la formation

Néant.

Modalités d'évaluation

Test et évaluation selon le référentiel INRS.

Titre obtenu à l’issu de la formation

Un certificat SST sera délivré au candidat qui a participé activement à l’ensemble de la formation et fait l’objet d’une évaluation continue favorable (Test et évaluation selon le référentiel INRS).

Méthodes pédagogique

Apports théoriques et études de cas pratiques.

Programme de la formation

Domaine de compétences 1

C1. Situer le cadre juridique de son intervention

  • Les domaines d’intervention du SST et les limites des responsabilités du SSTdans l’entreprise.
  • Les domaines d’intervention du SST et les limites des responsabilités du SST hors de l’entreprise.
  • Le cadre juridique de son action :
  • – L’obligation de porter secours.
    – Article du code de travail.
    – Tableau de maladies professionnelles.
    – Les statistiques (INRS)

C2. Réaliser une protection adaptée

  • Connaissance des signaux d’alerte aux populations.
  • Connaissance des consignes de protection.
  • Définir la notion de «danger», de «situation dangereuse» et de «risque».
  • Repérage des personnes exposées aux dangers identifiés ou qui pourraient l’être.
  • Les matériels et moyens adaptés à son secteur permettant une suppression efficace.
  • – Les personnes habilitées ou expertes dans la mise en œuvre de ces matériels dans son secteur d’activité et selon son entreprise.
    – Les moyens et actions à mettre en œuvre.
  • Être capable de soustraire la victime au danger :
  • – Identification des situations dans lesquelles le dégagement de la victime est possible sans danger pour soi-même.
    – Les différentes techniques de dégagement d’urgence dans le respect du référentiel technique
    – La mise en sécurité du secouriste, de l’environnement et de la victime.
    – Connaissance et repérage des moyens de secours adaptés.

C3. Examiner la ou les victimes avant/après et pour la mise en œuvre de l’action choisie en vue du résultat à obtenir

  • La mise en œuvre des actions de recherche et les examens permettant de déceler les signes d’atteinte à la vie d’une victime.
  • – Saigne-t-elle abondamment ?
    – S’étouffe-t-elle ?
    – Répond-elle ?
    – Respire-t-elle ?
  • En cas de plusieurs signes, définition de l’ordre de priorité des actions de recherche.
  • Identification des résultats à atteindre selon les signes de menace à la santé décelés.

C4. Faire alerter ou alerter en fonction de l’organisation des secours dans l’entreprise ou l’établissement

  • Les éléments du message d’alerte.
  • Les consignes du site prévues dans le cadre d’intervention sur victime.
  • Connaissance des « consignes en cas d’accident » telles que prévues dans l’organisation de l’entreprise.
  • Choisir le témoin idéal pour faire alerter.
  • Les consignes permettant d’assurer une transmission efficace de l’alerte.

C5. Secourir la (les) victime(s) de manière appropriée

  • Commenter et justifier tous les gestes de premiers secours à effectuer en fonction de l’examen de la victime et de l’apparition des signes vitaux menacés.
  • Les différentes situations rencontrées, et pour chacune d’elles, effectuer le geste de premier secours à effectuer.
  • Le suivi de la victime.
  • En cas d’apparition de nouveaux signes, identifier la ou les actions à mettre en œuvre et adapter sa conduite au nouveaux signes décelés.

Domaine de compétences 2

C.6 Situer son rôle de SST dans l’organisation de la prévention

  • Les mécanismes d’apparition d’atteinte à la santé.
  • Définition et présentation du document unique
  • Définition, statistiques et conséquences des accidents de travail dans une entreprise, des maladies professionnelles.
  • Identification de la nature et l’importance des AT et des MP. de son entreprise, sa branche professionnelle et au plan national.
  • Les différents intervenants de la prévention dans l’entreprise et en dehors de l’entreprise.
  • Les consignes mises en place pour l’organisation de la prévention dans son entreprise.

C.7 Contribuer à la mise en œuvre d’actions de prévention

  • Évaluation des risques, notamment lors de l’élaboration du document unique d’évaluation des risques professionnels, afin de déterminer les actions à mener pour assurer la sécurité et garantir la santé des travailleurs.
  • Les actions de prévention pour supprimer (ou faire supprimer) ou réduire (ou contribuer à réduire) les situations dangereuses.
  • – Selon son champ de compétences.
    – Selon les procédures spécifiques en matière de prévention.
    – Selon l’organisation de son entreprise.
  • Combattre les risques à la source.
  • L’adaptation du travail à l’homme.
  • Assurer une veille pour mettre en place des moyens de prévention en phase avec les évolutions techniques et organisationnelles.
  • Définition d’actions de protection permettant d’éviter ou de limiter le dommage.
  • Les mesures de protection collective.
  • Les instructions appropriées pour les travailleurs.

C.8 Informer les personnes désignées dans le plan d’organisation de la prévention dans l’entreprise de la (ou des) situation(s) dangereuse(s) repérées

  • Les obligations des salariés : le respect du règlement intérieur, des EPI, des habilitations (électriques, conduite d’engins…).
  • Le droit de retrait.
  • Participation aux mises à jour annuelles du document unique d’évaluation des risques professionnels.
  • Participation aux enquêtes sur les accidents de travail.

Lieux de Formation

ECOME FORMATION : 14 Rue de Mantes – Bâtiment Le Charlebourg A – 92700 COLOMBES .

ECOME FORMATION : 1 Rue Jean Monnet – Immeuble Le Chêne Bleu 60000 BEAUVAIS.

Formateur

Formateurs SST certifiés par l’INRS .

Informations complémentaires et devis gratuit : contact@ecomeformation.fr.